Published on January 14 2014

Dans l’ombre je me prélasse et caresse le reflet opaque de la lumière qui me traverse. Je miroite des lunes noires et des soleils obscurs, éclairs de vie tatoués dans mes prunelles sans fond. Je regarde en face cet autre moi sombre qui ricane et saigne des litres de violence. Elle ressemble à Lilith entravée de liens de cuirs et perchée sur un rictus rouge passion. Elle ressemble aux ténèbres illuminés par l’amour fou et les pulsions sauvages. Elle ressemble à un nid ombragé où se murmurent les plus intimes secrets, où se profilent les plus impénétrables mystères. Elle ressemble à un sacrilège de chair et de vie, à qui la mort aurait donné une dernière chance.

 

(2008)

See comments

Written by Daphné Dolphens

Repost0